top of page
  • Photo du rédacteurBijouterie Jacques Charron

À partir de quel âge peut-on se faire percer les oreilles?

Que doit-on prendre en compte avant de faire percer les oreilles de son enfant?


Certains parents font percer les oreilles de leur bébé très tôt tandis que d’autres préfèrent attendre. Est-ce qu’il y a une règlementation à ce sujet? Que doit-on prendre en compte avant de faire percer les oreilles de son enfant?


L’âge idéal?

Il n’existe pas de règlementation au Québec qui détermine l’âge auquel on peut faire percer les oreilles de ses enfants. C’est donc à la discrétion du parent et selon les règles internes du lieu où vous déciderez de vous rendre pour faire percer les oreilles de l’enfant. Certaines bijouteries voudront attendre que le bébé ait reçu ses premiers vaccins, d’autres voudront que l’enfant puisse exprimer par lui-même son désir de se faire percer ou non les oreilles.


Les risques

Afin de prendre une décision éclairée, il est bon de s’informer sur les risques induits par cette pratique. D’entrée de jeu, il faut dire qu’ils sont minimes, cependant mieux vaut les connaitre. Ils sont généralement d’ordre esthétique, traumatique et infectieux.

Esthétique : Plus l’enfant est jeune moins son lobe d’oreille est développé. Le risque de percer au mauvais endroit est donc plus grand puisque le lobe va continuer de grandir. Autrement dit, le perçage pourrait ne pas être aussi centré qu’il en a l’air.

Traumatique : Plus rare, mais possible, un enfant peut se déchirer le lobe d’oreille en jouant si le bijou est particulièrement accrochant. Mieux vaut donc s’orienter vers un bijou petit et peu encombrant pour éviter ce risque.

Infectieux : Le système immunitaire du bébé est en construction. C’est donc une bonne idée d’attendre que l’enfant soit vacciné contre le tétanos avant de lui faire percer les oreilles. Choisir un lieu qui désinfecte méticuleusement les instruments de perçage est une précaution obligatoire puisque du matériel infecté peut transmettre l’hépatite B.


Quel procédé et quel bijou?

En général, le perçage peut être fait à l’aide d’une aiguille ou d’un pistolet. La méthode au pistolet est moins précise et plus agressive. De plus, les méthodes de désinfection sont plus aléatoires que dans le cas d’une aiguille stérile à usage unique même si Santé Canada recommande l’utilisation de cartouche jetable dans les pistolets.

Il est judicieux de choisir l’acier chirurgical ou le titane pour le choix du matériel de confection du bijou pour minimiser le risque d’allergie. Aussi l’attache papillon est fortement recommandée puisque solide et beaucoup plus difficile à retirer que d’autres types d’attache.


Bébé, ça fait moins mal

Évidemment, il s’agit d’un mythe. L’enfant se souvient évidemment moins de l’intervention s’il est bébé, mais ça ne fait pas moins mal, la douleur est exactement la même. Ce n’est donc pas un argument à prendre en compte dans le choix de l’âge à laquelle faire percer les oreilles de son enfant.

Finalement, même si le perçage des oreilles est un procédé courant il s’agit tout de même d’une modification corporelle. Attendre que son enfant en manifeste clairement le désir peut éviter bien des désagréments. Peu importe votre décision finale, assurez-vous de vous rendre dans un endroit fiable, professionnel et propre afin que l’intervention se déroule dans les meilleures conditions possibles.

61 vues0 commentaire

Comments


bottom of page